The Latest

Contribute. We love to hear your thoughts, your musings and your latest work. Please share with us!
Write a post

Diriger au sein des communautés, et avec elles

Posted on December 8, 2021
By Abbie Little

Dans le cadre de l’engagement communautaire, il est important d’avoir conscience de la manière dont nous nous présentons auprès des autres et de la manière dont nous apparaissons dans le milieu communautaire. Mais comment le faire efficacement et respectueusement? Un élément à prendre en compte est la façon dont nous pouvons diriger au sein des communautés, et avec elles.

christine-tutunjian-Toronto-Botanical-Garden


Mon histoire

Il est essentiel de savoir qui vous êtes en tant que personne et de comprendre vos propres privilèges et préjugés, les personnes et endroits avec lesquels vous entretenez des relations, et la façon dont vous vous présentez aux autres.

Comme Jeewan Chanicka l’a dit : « Notre identité façonne la manière dont nous connaissons et comprenons le monde et nos relations avec les autres. » Une façon de réaliser ceci est de participer à l’activité Power Flower, qui se sert des pétales d’une fleur pour illustrer nos identités sociales et les façons dont nous faisons l’expérience du pouvoir, des privilèges et de l’oppression au sein de la société de manière intersectionnelle. Ça vous tente? Vous pouvez essayer vous-même ou avec des collègues ici (en anglais).

 

Notre histoire

La première question qu’un-e organisateur-trice communautaire devrait poser est « qui est cette communauté? » et non « quel est le problème? ». Apprendre à connaître les gens au niveau individuel, à poser des questions et à écouter aide à tisser des liens avec les communautés.

Dans leur article intitulé Citizen Participation in Decision Making: Is It Worth the Effort? (en anglais), Renée Irvin et John Stansbury expliquent que « les leaders communautaires créent l’espace social dans lequel les citoyen·ne·s peuvent reconnaître leurs propres intérêts, déterminer les besoins et les possibilités de la communauté, partager leurs croyances et leurs idées et ouvrir la voie permettant de mettre en œuvre des convictions communes dans la poursuite du bien. »

Une manière d’apprendre à connaître les personnes est de leur demander l’origine de leur nom, ce qui les encourage à utiliser le récit pour parler de leur parcours.

Le manuel Organizing: People, Power, Change (en anglais) renforce l’idée que des relations solides et intentionnelles sont la base de travaux d’organisation communautaires réussis et d’actions collectives utiles.

 

S’éloigner de la prestation de services

Lors de sa présentation en 2012 intitulée Opening Our Doors to Leaders: Community Engagement 101 (en anglais), Deena Ladd aborde la nécessité de s’éloigner de la prestation de services et de considérer les individus comme des participant-e-s et des leaders à la place. Il est vital de voir les membres communautaires comme des expert-e-s et comme des personnes avec lesquelles nous faisons des choses, et non pour. Faire entendre les voix des expert-e-s du contexte et reconnaître l’expertise des membres communautaires sont deux manières d’encourager la démarche citoyenne.

Topics:
Homepage Blog, Transition climatique, CCT FR Blog, French Blog


Abbie Little

By Abbie Little

Abbie Little est une étudiante en maîtrise à l’Université York où elle étudie le leadership et l’engagement communautaire. Elle figure parmi les 25 environnementalistes de moins de 25 ans les plus influent·e·s au Canada en 2020 avec Starfish Canada et siège au conseil d’administration d’un organisme à but non lucratif, Cycle Hamilton. Abbie a à cœur d’apporter des changements dans les vies des générations présentes et futures et d’inspirer les individus à intégrer de petites actions cohérentes et durables à leur quotidien.

Related Posts

BACK TO THE LATEST